Derrière Seslignes ...

  • Seslignes ...
  • Pour vous,  je me mets à nu, pour balancer, partager des maux et des mots qui parlent, touchent, indignent, font peur, entrainent, bougent, dérangent, attirent...  A vous d’en créer l’imaginaire qui les accompagne! C-line
  • Pour vous, je me mets à nu, pour balancer, partager des maux et des mots qui parlent, touchent, indignent, font peur, entrainent, bougent, dérangent, attirent... A vous d’en créer l’imaginaire qui les accompagne! C-line

Les mots ...

 

 

  Je ne connais pas assez les mots

Je passe mon temps à les chercher

J’aimerais apprendre à les mener

Par le bout du nez,

Les coller dans un grand cahier

Et les regarder s’assembler ….

 

A La Recherche Du Mot Perdu ...

Ceux des autres ...

 

Commentaire : nom masculin

 

Explication, remarque sur un texte,

un événement, une situation...

Synonyme : éclaircissement

 ------------------------------------------------------------

 

“Rêve comme si tu vivais éternellement,

Vis comme si tu allais mourir aujourd'hui.”

J.Dean


 

La jalousie est à tout le monde,

si les femmes ne sont à personne.

(Les enfants du paradis-film)  

 

 

Etre libre, ce n'est pas seulement

Se débarrasser de ses chaînes ;

C'est vivre d'une façon qui respecte

Et renforce la liberté des autres.
N.Mandela

 

 

J'ai trouvé devant mes yeux ce matin
Mille et une bonnes raisons de me sentir bien
J'ai jeté mes angoisses par la fenêtre
Et je me frotte les mains en me disant peut-être

DSLZ – Rester Debout

 

 

Tel un vampire

Tu réveillerais un mort

Et ta morsure vaut

Tous les corps à corps

Vaut toutes les étreintes

Tous les tangos du temps

Et tous les verres d’absinthe

Ont comme un goût

De sang

(B.Biolay - Glory hole)

 

 

...Je voyage,

Ma tête est ailleurs

Sur une autre planète

Parmi les grands rêveurs

Aux allures un peu bêtes.

(Saule – Tête ailleurs)  

 

 

Il n’y a pas plus important que l’amour.

L’amour c’est l’oxygène,

L’amour est enfant de bohème

L’amour nous élève.

All you need is love !

(Moulin Rouge- Lautrec)

 

 

 

Words don't come easy to me,
How can I find a way
To make you see I love you ?
Words don't come easy.

(F.R David – Words)

 

 

On ne voit bien qu’avec le cœur

L’essentiel est invisible pour les yeux

(A.de St-Exupéry – Le petit Prince)

 

 

Vivre est ce qu’il y a de plus rare au monde.

La plupart des gens existent. C’est tout.

(O.Wilde)

     

J'voulais t'parler d'ma vie, c'est rare quand ça m'arrive
Un moment suffira, y a pas grand chose à dire
Passé trente ans et je sais, au moins j'imagine
Je n'aurai jamais mon nom dans les magazines
(J.J.Goldman - Parler d'ma vie)

 

 

L'alcool tue lentement. On s'en fout.

On n'est pas pressés.

(G.Courteline)      

 


Il y a des salauds
Qui pillent le cœur des femmes
Et des femmes qui n'savent plus trop
D'où l'amour tire son charme

(Tryo -Serre moi)

 

Toujours à l'horizon  

Des soleils qui s'inclinent
Comme on n’a pas le choix il nous reste le cœur
Tu peux cracher même rire, et tu le dois …

A ton étoile

(Noir Désir – A ton étoile)    

 

 

...Sur la rivière il pleut de l'or
Entre mes bras je serre ton corps
Tu es là
À l'autre bout du monde...
(Emily Loizeau)

       

C'est un peu une déclaration
Même si je sais que tu n'es pas
Le remède ni la solution
Tu n'es qu'une attelle à mon bras
Ce petit rien qui nous lie
Aux autres quand ça ne va pas
Un ultime langage de survie
Qui remet le monde à l'endroit
Le reste on en reparlera

(DSLZ - La déclaration)

 

 

...J’ai besoin de tenir, de couver une main,
D’embrasser des paupières, sans amour je suis rien
Je cherche une solitude, m’étouffer dans des bras
J’ai besoin de brûler, de vivre une dernière fois
Si je n’ai plus droit à tout ça, abattez-moi, abattez-moi comme un chien...
(Cali - L'amour fou)

 

 

... Tu n'es pas la passante, mais celle qui demeure...

(Desnos)    

 

Dire des idioties, de nos jours

Où tout le monde réfléchit

Profondément,

C’est le seul moyen de prouver

Qu’on a une pensée libre

Et indépendante."

(B.Vian – L’écume des jours)

 

 

... Telle une rumeur qui va et vient

Un murmure que le vent retient

Tu laisses au large mes pensées

Divaguer... 

(Barcella - t'es belle)

 

 

...Elle a ouvert ses yeux et m'a laissé entrer
Là, il y avait tout, l'amour, la mort, la liberté
Aux creux de son oreille, j'ai murmuré:
"L'alternative à la mort, à la vieillesse, à l'ennui
C'est de chérir, chérie et de s'aimer !"...

(Rodrigue - Les beaux jours)      

 

Je ne sais pas où je vais,

Oh ça je l'ai jamais bien su
Mais si jamais je le savais,

Je crois bien que je n'irai plus

Et puis une route en croise une autre

Et puis une autre et encore une autre
Pourvu que la tienne, oh mon amour,

Croise la mienne tous les jours

(La Rue Ketanou – Où je vais)    

 

 

Déjà du temps de mes amours vagues
J´étais sourd au fracas de leurs écumes
Et comme l´amour m´a toujours fait des blagues
J´dois être aveugle, je présume…

(Volo – t’es belle)

 

 

 

...Cesse de me faire la cour

Maintenant que mes œillets scintillent

Fais-moi l’amour

Ou va jouer aux billes...

(Barcella – Claire Fontaine)    

 

 

Regarde ton fantôme comme il revient de loin,
Il revient de l'enfer, il revient à l'amour
De se réveiller jeune qu'est-ce que ça fait du bien
D'avoir le ventre en flammes, de refaire l'amour

(Cali - Amoureuse)

 

D'abord il y a le désir, puis la passion,

ensuite le soupçon, la jalousie,

la colère, la trahison.

Quand l'amour va au plus offrant,

la confiance est impossible,

et sans la confiance il n'y a pas d'amour.

La jalousie, oui, la jalousie…

te rendra démon !
(Moulin Rouge)

 

 

...Je ne suis pas méchante, c'est le monde qui est pourri
Si la vie était moins violente
Je le serais aussi...

...Faudrait avouer aux petites filles
Que le prince charmant sera en retard
qu'il est occupé en Roumanie
À acheter des putes pour son bout de trottoir...

(GiédRé - je ne suis pas méchante)

 

  « Il n'y a que pour la musique, qu'il était patriote
Il s'rait mort au champ d'honneur pour quelques notes
Et pour quelles raisons étranges,
Les gens qui tiennent à leurs rêves,
Ça nous dérange »
 

(F.Gall  - il jouait du piano debout)      

 

Ma mémoire est un scaphandrier qui suffoque

tout au fond de la mer
Il pleure sur le trésor qu'il ne remontera jamais
Ma jeunesse est morte hier
Et la nuit s'avance vers mes trente-deux ans
Je crois que je ne suis plus fou
Nu face au miroir
J'inspecte ce corps usé fatigué mais debout
Et
Tout va bien tout va bien ...
(Cali – Tout va bien)

   

Mais j'étais quelqu'un d'autre
Quelqu'un d'autre
Quand tout est gris
Que je n'aime pas ma vie
J'me fais croire, j'me fais croire, j'me fais croire...

(Rodrigue - Quelqu'un d'autre)

 

 

L’amour est éternel
Jusqu’à ce qu’il s’arrête

(Cali)

 

Mon ange je t'ai puni
A tant me sacrifier
Icône idolâtrée
Immondices à la nuit
Mon ange je t'ai haï
Je t'ai laissé tuer
Nos jeunesses ébauchées
Le reste de nos vies
Si loin de moi... 

(Bashung - Tant de nuits) 

 

De mille saveurs
Une seule me touche
Lorsque tes lèvres
Effleurent ma bouche
De tous ces vents,
Un seul m'emporte
Lorsque ton ombre
Passe ma porte

(Aaron – Le tunnel d’or)

 

 

Un défaut de toi et je me tiens
Entre tes mains prêt à consommer
Une maladresse et je me sens
Pousser les dents pour te dévorer

(DSLZ – Un défaut de toi)

 

     
T'es sage comme une image de film porno
Digeste comme un champignon nucléaire
T'es pas plus câline que ma scie à métaux
Puis t'es saine comme une infection urinaire
T'es généreuse comme un contrôleur du fisc
T'es réactive comme une guichetière à la poste
T'es pas plus joyeuse qu'une ado dépressive
Je prie la nuit pour que le diable t'emporte…
    

(Barcella – Salope)

   

Le poète jouit de cet incomparable privilège

Qu’il peut à sa guise être lui-même et autrui. »

(Baudelaire – Spleen de Paris)

           

Le rêve casse la réalité,  

Transforme tout en château fort,
En tour imprenable et butée

Comme si c'était nous le trésor.
La triste vérité c'est que dans le fond

Tout le monde s'ignore,
Nous serions métamorphosés

Si l'on osait quelques efforts.

(Buridane – Vice et Vertu)

     

 

L'essentiel à nous apprendre
C'est l'amour des livres qui fait
Qu'tu peux voyager d'ta chambre
Autour de l'humanité,
C'est l'amour de ton prochain,
Même si c'est un beau salaud,
La haine ça n'apporte rien,
Pis elle viendra bien assez tôt

(Renaud – C’est quand qu’on va où ?)


 

 

Moi, j'écris sur ce qui me blesse
La liste des forces qu´il me reste
Mes kilomètres de vie manquée
De mal en prose, de vers brisé
 

(Zazie - Sur toi)

 


 

Pensées ...

 On ne choisit pas l’amour

C’est l’amour qui nous choisi

Il doit se perdre certain jour

Et ne pas choisir le bon lit

 

 

Ne te retourne pas,

Fuyons l’amour bébé

A chacun de nos pas

Dessus,  tirons un trait

   

 

Embouteillage de sentiments

Dans un corps déjà trop grand,

Un cœur beaucoup trop petit

Et une tête aux mille vies !

 

 

Les mois se transforment en année

Depuis j’ai déjà vécu cent vies

Et chaque matin quand je renais

S'invite dans tes bras, l'envie ...

 

 

Envoie-moi valser, 

Dans les bras de la réalité !

 

 

Cinq doigts pour te toucher

Cinq autres pour m'accrocher

La nature est bien pensée...

  

Parce que sous un parapluie 

On se rapproche un peu

Comment ne pas aimer la pluie

Quand on est deux ???

 

 

S’aimer à deux c’est mieux

Sinon c’est du gâchis par moitié….

   

 

Il m'a déclaré la guerre...

Comme le Paradis à l'Enfer !

   

 

Il a de l'or dans les mains,

mais de l'argent dans  le coeur...

 

 


3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 16:01

Electron libre : "Personne ou organisation qui affiche son indépendance face aux conventions" Claquez vos idées dans un manteau de lumière Et voyez sous cette cape un autre monde briller Petit à petit, effaçant toutes les poussières Inutiles et grisonnants...
Lire la suite

Partager cet article

Published by Seslignes ... - dans Poèmes
commenter cet article
30 septembre 2014 2 30 /09 /septembre /2014 16:20

Parallèle : "Qui se développe dans la même direction que quelque chose d'autre, semblable" ... Soupe de prince et de grenouille Perdant son soulier dans la foule. Macédoine de vieux sentiments Confus et sans grand fondement … Vie parallèle, nous disait-elle...
Lire la suite

Partager cet article

Published by Seslignes ... - dans Poèmes
commenter cet article
12 août 2014 2 12 /08 /août /2014 19:48

« Perdu les repères, plus de refuge. Etendue de kilomètres, loin de vous Sentiments qui prennent la luge Descente directe le long des joues Tous ailleurs et moi ici, j’attends Je ne peux plus vraiment bouger Les trains, les avions, les enfants Sont une...
Lire la suite

Partager cet article

Published by Seslignes ...
commenter cet article
6 août 2014 3 06 /08 /août /2014 20:33

Quand tu as le temps, tu le prends pour tourner en rond, t’ennuyer Ne rien faire et te dire que c’est peut être ça : vivre et profiter Tu cours le reste de l’année, mais quand tu cours, tu es vivant, non ? Tu ne sais plus, ce que tu veux, ce que tu ne...
Lire la suite

Partager cet article

Published by Seslignes ... - dans Poèmes
commenter cet article
12 juillet 2014 6 12 /07 /juillet /2014 16:17

Arrêtez vos refrains et comptines pour nous endormir Arrêtez de balancer que tout est moche, de voir le pire Et prenez vraiment la route d’ailleurs, quittez vos vies Passez des frontières, dépassez vos frontières sans un cri Voyez ce qu’est être sur la...
Lire la suite

Partager cet article

Published by Seslignes ...
commenter cet article
27 mai 2014 2 27 /05 /mai /2014 20:23

Je crois en l’homme, même si chaque jour on me prouve que je fais fausse route. Je crois au réveil de l’homme peut être… A l’homme qui voit le mélange comme un arc-en-ciel et non comme une benne à ordure bonne à jeter. Fermez vous à la vie si ça vous...
Lire la suite

Partager cet article

Published by Seslignes ...
commenter cet article
23 mai 2014 5 23 /05 /mai /2014 13:15

FESTIVAL : PLACE AUX GENS - LOMME L e temps de Planck de Sergi Belbel Atelier Théâtre Adultes dirigé par Emilie Wiest Vend. 23 Mai / 20h30 & Sam. 24 Mai / 20h30 M oment de confessions, confidences, doutes, terreurs et tendresse. Le rire, la vie, l’humour...
Lire la suite

Partager cet article

Published by Seslignes ...
commenter cet article
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 14:25

Le meilleur des livres a des pages blanches ...
Lire la suite

Partager cet article

Published by Seslignes ...
commenter cet article
25 avril 2014 5 25 /04 /avril /2014 14:28

Je me mets la pression parce que je n’ai pas brouillonnée Depuis au moins un mois…. Les mots et moi-même Etions en congés, chacun à sa propre vie, en liberté Se rappelant toutefois, qu’eux et moi, on sème : Quelques vaguelettes de poèmes dans un cyber...
Lire la suite

Partager cet article

Published by Seslignes ... - dans Poèmes
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 21:17

Se perdre : disparaître, s’égarer, se noyer, s'engloutir, sombrer, s'engouffrer, s'enfoncer, couler … Bien souvent je suis un chat libre et capricieux Sur lequel le maître pose un regard envieux Un chat qui s’étire autant qu’il le peut sur la vie Et qui...
Lire la suite

Partager cet article

Published by Seslignes - dans Poèmes
commenter cet article
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog